Avez-vous déjà vu....

Publié le par Volt

KAIKOURA !!!!!!!!!!!!!!!!



Non ce n'est pas le cri d'un héros de manga mais bien un nom Maori signifiant  " Repas Langouste " et désignant une "ville" (tout est relatif....) au nord de Christchurch.
C'est un ancien port baleinier, pêche interdite depuis lors ! Moby Dick peut dormir sur ses 2 oreilles! C'est un haut lieu de la faune marine néo-zélandaise : dauphins, otaries, baleines, langoustes et mouettes s'y côtoient tous les jours! Mais on peut toujours les observer par bateau mouche ou hélicoptère en moyennant quelques piècettes!

                

Cette bourgade nous a ouvert ses portes il y a 2 semaines sous un soleil de plomb (cf photos)... nous y avons retrouvé Olivier et entamer notre visite du hameau par ce qui le caractérise le moins : ses caves. Coiffés d'un casque (couvre chef de rigueur) et sous la houlette de John le retraité, nous avons découvert une niche des plus atypiques ! La visite ayant eu lieu en version originale non sous titrée, nous n'avons pas saisi toute la subtilité de la chose! mais ce fut plutôt sympathique! Si on a bien compris...elle aurait été creusée par une baleine échouée en 63 avant Michael Jackson!

         

L'après-midi fut bien moins mouvementée, toujours due à ce soleil de plomb, nous en avons profiter pour faire du commerce  pas équitable!
Au détour d'un virage, une voiture nous arrête ! un homme patibulaire mais presque sort du véhicule et arrive à notre hauteur car il souhaite acquérir la voiture d'Olivier, vieille de 2 semaines! Nous le suivons donc jusqu'à chez lui, après un tour de 2 minutes (le tour du patelin), sans avoir regarder ni l'état du moteur, ni les pneus, ni la boite à gants....il nous fait une offre 2 fois supérieure au prix initial! Une bonne poignée de main et le tour est joué! Nous pensons abandonner l'agro-alimentaire pour nos reconvertir dans le traffic de voitures! c'est bonard!

Le soleil étant toujours insupportable, direction les Hot Pools d'Hamner Springs : 35 °C en moyenne !! Une eau brûlante à vous ramollir la peau des doigts de pied,  des gens amorphes en train de cuire comme des langoustes, une odeur de pourri à réveiller un furet, bienvenue à la station thermale la plus touristique de l'ïle du Sud!







                                 Combat de bouc contre cerf :


Canterbury vs Southland : Air New-Zealand rubgy Cup
Le jeudi suivant : rendez-vous au  1/ 2 Ami Stadium (pour cause de rénovation avant la coupe du monde prévue en 2011) pour la rencontre apparemment tant attendue  entre ces 2 provinces !

L'intensité n'était pas comparable à celle dégagée par les All-Blacks (pour cause Dan n'était pas là, ainsi que ses coéquipiers tous noirs pour cause de match international ! grosse déception de Volta et Julie....). Malheureusement pour nous les moutons ont perdu, laissant les cerfs bramer comme des cerfs ! 50 ans que ça n'était pas arrivé, c'est vous dire comment ils ont bramé!!
                          





Une nouvelle rubrique s'ouvre maintenant :

 LA VIE DES KIWIS !
nous voulons vous faire partager nos impressions sur ce pays !

1er chapitre aujourd'hui,  LA TELE !
C'étaient des moments privilégiés dans la vie quotidienne de Volt, ici ce n'est plus le cas et pour cause : 1 film est entrecoupé de 8 pubs de 10 minutes en moyenne. Autant vous dire qu'il est impossible de suivre le film quand on a la chance d'en trouver au programme, car ici la télé réalité américaine et anglaise reignent en maitre!

Commenter cet article

Oliv 01/11/2009 12:03


Penses-tu qu'il serait possible de savoir qui était l'équipe qui m'a niqué mon retour sur Christchurch le dernier jour?
Je suis allé voir sur le site du Canterbury, il y a 2 équipes différentes apparement... et les mecs que j'ai vu n'étaient pas aussi balaises ! Ils avaient un polo adidas rouge et noir avec comme
logo un ballon de foot US et le nom de l'équipe écrit en dessous : Christchurch ou Canterbury maintenant je ne sais plus ce que je t'avais mis sur le mot...?


E 28/10/2009 18:59


Je ne sais ce qu'ils vous donnent à manger les kiwis, mais les commentaires sont toujours aussi pimentés. Chapo, pardon casquo !